Welcoming Contract Campaign Organizers into Our Union!

Updated: Aug 22

L’anglais suit.


Bienvenue aux responsables de campagne contractuels dans notre syndicat !


Alors que nous entrons dans cette ronde de négociations, nous sommes heureux de vous annoncer que l'UCES est devenue plus grande et plus forte, en accueillant dans notre syndicat 20 responsables de campagne contractuels. Nous avons réussi à forcer notre employeur à reconnaître ces travailleurs de partout au pays, qui, à l'exception du Québec*, n’avaient auparavant aucune représentation dans leur emploi à l'AFPC.


Vous connaissez peut-être déjà leur travail dans votre région ou bureau régional (BR). Au cours des 15 dernières années, plus de 150 nouvelles unités de négociation et plus de 45 000 membres de l’AFPC ont été syndiqués. Cela a entraîné la création de nouveaux postes appartenant à l’UCES et d’autres syndicats d'employés de l’AFPC.


Ces succès en matière de syndicalisation n’auraient pas été possibles sans le travail des responsables de campagne qui ont été sur le terrain à chaque étape, tout en travaillant dans des conditions précaires.


*Le personnel syndiqué de l’AFPC au Québec (actuellement sous l'égide du SCFP 5481) est composé d’une unité de tous les employés. Le personnel syndiqué de l’AFPC au Québec (actuellement sous le SCFP 5481) inclut donc dans l’unité les responsables de campagne occasionnels du Québec depuis plusieurs années. La structure de l’UCES nous a empêché de suivre la même voie que nos collègues québécois. Nous avons dû forcer l'employeur à la reconnaissance volontaire des responsables de campagne hors Québec.


Que font les responsables de campagne ?

Les campagnes de syndicalisation comprennent souvent des bénévoles provenant directement du milieu du travail et des membres militants de l’AFPC qui offrent leur aide dans le cadre d’un congé non payé. Bien que ses rôles offrent des contributions inestimables, ils ne sont pas suffisants pour soutenir des campagnes de syndicalisation intensives et continues.

Tout comme les grèves et les préparatifs de grève, les campagnes de syndicalisation sont habituellement de longue durée et se déroulent sur des mois, voire des années. Elles peuvent regrouper des centaines de travailleurs. Les campagnes de syndicalisation comportent également des enjeux élevés. Les travailleuses et travailleurs qui participent à une campagne de syndicalisation prennent des risques importants ; l'échec d'une campagne est un coup dur pour eux, pour l’AFPC et pour le mouvement syndical en général.


Les campagnes exigent généralement des tactiques qui changent constamment et n’ont pas droit à l’erreur. À ce titre, les campagnes de syndicalisation exigent donc une équipe d’organisateurs expérimentés et dévoués.


Ces employés contractuels sont payés pour jouer un rôle fondamental dans les campagnes de syndicalisation. Ils maintiennent le contact avec les travailleurs, renforçant le soutien à mesure que les campagnes progressent et font face à des défis. Ils sont souvent le premier point du contact entre un travailleur ou une travailleuse et l’AFPC, et ils représentent notre syndicat auprès des personnes qui ne font pas encore partie du mouvement syndical.


Conditions de travail précaires


En raison de la façon dont le programme de syndicalisation est établi, les responsables de campagne ne peuvent être embauchés que campagne par campagne, sur des contrats occasionnels et à court terme. Cela s’explique par le fait que les fonds proviennent du budget de syndicalisation de l’AFPC, établi lors du Congrès national triennal, et non du budget de dotation des opérations, comme les postes à durée indéterminée.


Ces conditions signifient que les contributions de ces employés sont souvent négligées et oubliées, et ne sont même pas toujours considérées comme faisant partie intégrante de l'équipe du personnel.


Actuellement, les responsables de campagne n’ont aucune sécurité d’emploi. Avec des contrats de trois ou quatre mois sans garantie de renouvellement, ils n’ont aucune idée s’ils auront un revenu quelques mois plus tard. C’est une source de stress constant et cela empêche de planifier l’avenir en matière de logement, d’immigration et de vie familiale. Ils n’ont pas non plus d’avantages sociaux ni d’augmentations salariales assurées, des conditions de base que l’AFPC s’engage à obtenir pour ses membres.


Des emplois sûrs pour tous les employés de l’AFPC


Les responsables de campagne de l’AFPC ont besoin d'être respectés et considérés comme du personnel de valeur. C’est d’abord chez nous, dans notre cour, qu’il faut mettre fin au travail précaire.


Accueillez les responsables de campagne dans leur lutte pour la négociation avec l’UCES. Prenez position et démontrez votre solidarité avec nos collègues précaires. Reconnaissez leur impact positif sur la construction du syndicat et soutenez leur combat pour des conditions de travail dignes.


En solidarité,

L'exécutif de l’UCES et le comité des responsables de campagne




Welcoming Contract Campaign Organizers into Our Union!


As we enter into this round of bargaining, we are excited to announce that CULE has become larger and stronger by welcoming 20 contract Campaign Organizers into our union. We have successfully forced our employer to recognize these workers from across the country, who, with the exception of Quebec*, previously had no representation in their employment at PSAC.


You may already be familiar with the work of the Regional Organizers in your region or RO. In the last 15 years, over 150 new bargaining units and more than 45,000 PSAC members have been organized into the union. This led to the creation of new staffing positions under CULE and other PSAC staff unions.


These organizing successes would not have been possible without the work of Campaign Organizers, who have been on the ground every step of the way while working in precarious conditions.


*PSAC’s unionized staff in Quebec (currently under CUPE 5481) have an all employee unit that has included representation for the Quebec Campaign Organizers for several years. CULE’s structure has prevented us from going the same route as our Quebec colleagues. We had to force the employer for voluntary recognition of Campaign Organizers outside Quebec.


What Do Campaign Organizers Do?


Organizing campaigns often include volunteers drawn directly from the workplace and PSAC member activists who offer their assistance on Leave Without Pay. While these roles offer invaluable contributions, they are not enough to sustain intensive, ongoing organizing campaigns.


Similar to strikes and strike prep, organizing drives are usually long-lasting, unfolding over months and sometimes years. They can include hundreds of workers. Organizing campaigns also carry high stakes. Workers involved in a unionizing drive take on significant risks; a failed campaign is a blow to them, PSAC, and the labour movement at large.


Campaigns usually require constantly shifting tactics and have no room for error. As such, organizing campaigns require a team of experienced and dedicated organizers.


Campaign Organizers are paid to play a fundamental role in organizing campaigns. They maintain contact with workers, building support as campaigns make inroads and face challenges. They are often the first point of contact between a worker and PSAC, and they represent our union to people who are not yet part of the labour movement.


Precarious Working Conditions


Due to the way the organizing program is established, Campaign Organizers could only be hired campaign by campaign, on casual, short-term contracts. This is because the funds come from the PSAC organizing budget, established at the National Triennial Convention, instead of the operations staffing budget like indeterminate staff positions.


These conditions mean that contributions from Campaign Organizers are often overlooked and forgotten–they aren’t always even considered fully part of the staffing team.


Currently, Campaign Organizers have no job security. On contracts lasting three or four months with no guarantee of renewal, Campaign Organizers have no idea if they would have income a few months into the future. This is a source of constant stress and prevents future planning when it comes to housing, immigration, and family planning. Campaign Organizers also lack benefits and reliable wage increases–basic conditions that PSAC pledges to secure for its membership.


Secure Jobs for All PSAC Employees


Campaign Organizers throughout PSAC need to be respected and treated equally as valued staff. Ending precarious work happens first in our own backyard.


Welcome Campaign Organizers to the CULE bargaining fight. Take a stand and show solidarity with our precarious colleagues. Recognize their positive impact on building this union and support their fight for dignified working conditions.


In solidarity,


The CULE Executive & Campaign Organizer Organizing Committee




52 views0 comments

Recent Posts

See All