Histoire du Fonds de solidarité | History of the Solidarity Fund

12 avril 2016 | April 12th, 2016

Bien que l'idée d'un fonds de justice sociale ait été soulevée lors de la ronde de négociations entre l’UCES et l’AFPC de 2004, le Fonds de solidarité de l’UCES est véritablement né du désir exprimé par les membres de l’UCES de poursuivre le travail de solidarité internationale qui a débuté avant et pendant le premier congrès de l’UCES, qui s'est tenu en 2006. Dès le début du processus de planification, l'exécutif de l’UCES a choisi d'intégrer une forte composante de solidarité internationale au congrès, qui se tenait à Cuba. Dans le cadre des activités d'organisation, un comité de trois personnes avait été formé et chargé d'identifier les secteurs dans lesquels l’UCES pourrait fournir de l'aide au peuple cubain.

Le comité a pris contact avec des dirigeants syndicaux à Cuba, a dressé une liste de fournitures nécessaires et a identifié une école et un centre médical à Matanzas qui seraient les destinataires de ces biens. Ils ont travaillé tout au long de l'hiver 2005 pour solliciter des dons et coordonner leur livraison à Cuba. Des dons matériels et financiers ont été reçus de la part des membres de l’UCES, d'autres syndicats, de la communauté, du Comité exécutif de l'Alliance et de fournisseurs, notamment Grand & Toy.

En janvier 2006, les membres de l’UCES ont apporté à Cuba des fournitures scolaires et médicales d'une valeur estimée à neuf mille dollars. Les membres, leurs partenaires et leurs enfants ont livré en personne une grande partie de ces fournitures à une école de Matanzas et ont été extrêmement bien accueillis. La présidente de l’UCES, Lisa Garnier, a été invitée à prendre la parole lors d'une assemblée scolaire où elle a transmis aux élèves et aux enseignants le message de solidarité de l’UCES avec le peuple cubain. Pendant le congrès, le président du syndicat local de l'hôtel s'est adressé aux délégué.e.s et leur a donné un aperçu de la situation à Cuba.

Dans une lettre traitant de certaines questions qui avaient été soulevées lors du congrès de l’UCES, la présidente d’alors de l'AFPC, Nycole Turmel, avait écrit : " Je tiens à vous féliciter, vous et l’UCES, pour vos efforts visant à promouvoir les objectifs de justice sociale par le biais de votre récente contribution de fournitures scolaires et médicales à Cuba. Le CEA se réjouit de continuer à travailler avec vous sur des initiatives similaires."

En avril 2006, l'exécutif de l’UCES a officiellement créé le Fonds de solidarité - sur le modèle du Fonds de justice sociale de l'AFPC - et a mis sur pied un Comité de solidarité permanent de l’UCES.

Pour connaître les diverses activités que le Fonds de solidarité de l’UCES a entreprises depuis 2006, veuillez consulter la section "Dernières nouvelles et rapports".

Le Fonds n'est pas un organisme de bienfaisance enregistré. Bien qu'il y ait eu des recherches faites à ce sujet, il n'est pas prévu pour l'instant de chercher à obtenir le statut d'organisme de bienfaisance. L'exécutif de l’UCES estime que le temps et les ressources financières qu'il faudrait consacrer à ce processus ne seraient pas rentables.

Le Fonds de solidarité de l’UCES et ses objectifs ont tout notre soutien et notre attention et nous prévoyons de continuer à construire la solidarité internationale - que ce soit à Cuba, aux Philippines, ou partout ailleurs où nous constatons une injustice sociale et économique.

Although the idea of a social justice fund had been raised during the 2004 round of CULE/PSAC bargaining, the CULE Solidarity Fund was truly born out of the desire expressed by the CULE membership to continue the International Solidarity work that began prior to and during the first CULE Convention, which was held in 2006. Early in the planning process, the CULE Executive elected to build a strong International Solidarity component into the Convention, which was held in Cuba. As part of organizing activities, a three-person committee was struck and tasked with identifying areas in which CULE could provide assistance to the Cuban people.

 

The Committee made contact with labour leaders in Cuba, drew up a list of supplies that were needed, and identified a school and medical centre in Matanzas that would be the recipients of these goods. They worked through the winter of 2005 to solicit donations and coordinate their delivery to Cuba. Material and financial donations were received from within the CULE membership, other Unions, the community, the Alliance Executive Committee, and vendors – most notably Grand & Toy.

CULE members brought an estimated nine thousand dollars worth of school and medical supplies to Cuba in January 2006. Members, their partners, and their children delivered many of these supplies in person to a school in Matanzas and were extremely well received. CULE President, Lisa Garnier, was invited to speak at a school assembly where she brought to the students and teachers CULE’s message of Solidarity with the Cuban people. During the Convention the President of hotel’s local union addressed the delegates and provided them with an overview of the situation in Cuba.

In a letter addressing some business that had arisen at the CULE Convention then-PSAC President Nycole Turmel wrote “I do wish to congratulate you and CULE on your efforts to promote social justice objectives through your recent contribution of school and medical supplies to Cuba. The AEC looks forward to continuing to work together with you on similar initiatives.”

 

In April 2006, the CULE Executive formally created the Solidarity Fund – modeled on the PSAC Social Justice Fund – and struck a permanent CULE Solidarity Committee.

 

To learn about the various activities that the CULE Solidarity Fund has undertaken since 2006 please go to “Latest News & Reports

The fund is not a registered charity. Although there have been investigations on this matter, at this time there are no plans to proceed with seeking charitable donation status. The CULE Executive feels that the amount of time and financial resources that would need to be dedicated to this process would not be cost-effective.

The CULE Solidarity Fund and its objectives have our full support and attention and we plan to continue building International Solidarity – whether it be in Cuba, the Philippines, or anywhere else we see social and economic injustice.